LES AVANTAGES DE CAPENERGY

Les avantages de CAPENERGY

Simplifier le travail quotidien d’un centre de rééducation en multipliant les bénéfices

Il s’agit d’un système de travail moderne, basé sur un protocole renforcé très simple qui vous permettra de faciliter votre travail quotidien en tant que centre de rééducation et vous permettra de multiplier vos profits. Cette méthode de travail se base sur un système d’électrothérapie innovant et entièrement nouveaux : l’hyperthermie. Ce système permet de traiter les problèmes les plus courants dans le service de soins rééducatifs et de physiothérapie d’un l’hôpital, ou d’un cabinet médical privé.

Quatre adjectifs caractérisent ce système :
1. Confortable, car il permet d’effectuer le traitement sans la présence physique de l’opérateur.

2. Fiable, en raison de l’amélioration qui se produit chez le patient dans la plupart des cas.

3.Sûr, car il rempli toutes les conditions nécessaires à la sécurité et la protection du patient

4. Rapide car les résultats ne tardent pas à apparaître.

Ce type de thérapie est le résultat de l’identification des problèmes les plus courants auxquels sont confrontés les centres de rééducation et de traitement de la douleur. Par conséquent, un système n’impliquant aucun emplois supplémentaire de personnel (c’est à dire sans nécessité d’investir dans un excédent de main d’œuvre qualifiée) à été crée afin de palier à ces problèmes

Un équipement obtenant de meilleurs résultats impliquant moins d’efforts a éte crée: il réduit les douleurs dès la première session. Ainsi, le patient n’a pas à subir de courants convulsifs ou de sensations désagréables pour obtenir un effet analgésique. De ce fait, la thérapie est extrêmement confortable pour le patient, ce qui entraine sa satisfaction la plus totale.

Un système permettant de traiter simultanément plusieurs pathologies chez une seule et même personne ou plusieurs parties du corps afin d’accélérer autant que possible sa récupération et de réduire ainsi sa convalescence.

Il permet également de traiter plusieurs patients en même temps, et faire ainsi en sorte que la liste d’attente soit plus courte.

En définitive, beaucoup de patients, de bons résultats, des patients heureux: votre investissement sera rapidement amorti et vous procurera à coup sûr des bénéfices.

Un allié fondamental et indispensable pour les centres de rééducation et de physiothérapies.

Il constitue à lui seul une thérapie de traitement de haute qualité, de grande fiabilité et offre des résultats rapides et durables.

Mais c’est également un bon intermédiaire aux traitements effectués via les thérapies conventionnelles (électro-stimulation, TENS, courants galvaniques, magnétothérapie, etc.) car l’ augmentation de la circulation locale augmente le taux d’oxygène dans le sang, réduit le taux de dioxyde de carbone et améliore la masse cellulaire.

Par conséquent, n’importe quel traitement précédée par l’utilisation de la technique de l’hyperthermie assure d’aussi bon résultats que l’utilisation exclusive de l’éléctrothérapie conventionnelle.

Un dispositif inofensif

Il s’agit d’un type de courant éléctrique qui ne présente aucun danger contrairement aux équipementx d’hyperthermie déja connu. La fréquence de fonctionnement est de 0,9 MHz (comparé aux fréquences de travail des équipement traditionnels qui sont de 27 MHz à minima, c’est-à-dire 27 millions de changements de polarité du courant par seconde contre un million par seconde avec hyperthermie.)

Par exemple, ces dispositifs sont traditionnellement placés dans des cabines spéciales afin que les radiations n’interfèrent ni avec les individus, ni avec d’autres appareils.

Ce n’est pas le cas de l’hyperthermie qui ne présente aucun danger que ce soit pour l’opérateur, le patient ou  les autres dispositifs. Et il peut également se trouver en présence d’autre appareils d’éléctrothérapie sans que cela ne pose de problèmes non plus.

Aucun danger pour l’opérateur:

A titre d’exemle, on ne peut normalement pas utiliser un équipement dégageant des micro-ondes, courtes ou radar, avec des bijoux tel que des bracelets ou des colliers. L’interception de la radiation peut faire que le métal atteint des températures si élevées que plusieurs bracelets peuvent fondre pour ne former qu’un (ils sont littéralement soudés l’un à l’autre ce qui engendre des circonstances aggravantes pour la surface de la peau), entrainant ainsi un risque de brûlure pour la thérapeute.

Les femmes enceintes, de même pour les thérapeutes dans la même situation, ne peuvent être soumises à des séances de radar ou micro-ondes afin d’éviter tout risques de radiation pour le foetus. Avec l’Hyperthermie, aucune contre-indication pour l’opérateur.

Aucun danger pour les autres appareils:

Le micro-ondes ou le radar ne peuvent par exemple pas être installés dans des pièces contenant des courants electro-simulateurs, interférentiels, galvanisation, paraffine ou hydrothérapie, puisqu’ils présentent un risque d’interférence avec ces équipements.

L’Hyperthermie peut quant à elle être utilisée en toute sécurité dans les zones contenant ces divers appareils étant donné que les radiations émises entrent dans les normes de sécurité soit 0,9 Mhz.

Plus efficace: de meilleurs résultats en un temps réduit

La technologie Multiplaque Active entraîne en général une réduction plus rapide des douleurs et autres pathologies grâce à la grande zone de traitement qu’offre le dispositif.

Les résultats sont meilleurs que ceux obtenus avec d’autres techniques et sont également plus durables. Le fait que cette technologie couvre et traite non seulement la zone pathologique, mais aussi ses alentours, favorise le drainage des métabolites et entraîne une résolution plus rapide du problème.

Plus confortable pour le thérapeute

  • Autonomie : connexion automatiques des plaques.
  • Traitement de plusieurs parties du corps simultanément : récupération du patient plus rapide.
  • Traitement de plusieurs patients à la fois : permet d’accélérer le processus de rééducation de plus d’individus en même temps. Cela permet ainsi d’augmenter le nombre quotidien de patients traités dans les centres de rééducation.
  • Basé sur un système mixte,  il est le seul appareil sur le marché qui inclut un double mode d’utilisation. Basé sur une technique à la fois automatique et manuelle, il permet ainsi au thérapeute de bénéficier d’un des mode de traitement sans renoncer à l’autre.

Totalement sûr

L’appareil dispose d’un système qui assure une sécurité totale au patient.

Pour toute anomalie (élévation de température, perte de conscience …), l’appareil se met automatiquement hors tension.

Cela garantit ainsi une protection complète du patient et la tranquillité de la thérapeute.

Zone de traitement spécifique

Délimite la surface de traitement du patient.

Cela permet une meilleure utilisation du courant dans les zones pathologiques et une perte d’énergie moins importante dans les zones où le traitement n’est pas nécessaire.

Ce facteur est une des conditions indispensables à la sécurité du patient dans le sens où cela réduit la puissance de l’appareil et diminue sa dangerosité.

A titre d’exemple, la sciatique : une plaque passive dans la zone lombaire, une plaque passive à la fin de la ramification de la douleur (fémoral ou de la cheville).

Autre exemple, le traitement de la douleur dans la cheville, ramifiée vers la partie antérieure du jumeau (dysfonctionnement caractéristique des athlètes et des footballeurs).

Effet biologique différencié

L’effet biologique que l’hyperthermie provoque dans l’organisme est plus en accord avec les réactions biologiques naturelles que les équipements d’Hyperthermie conventionnels.

  • Par exemple, le réchauffement interne du tissu est plus lent, mais plus durable que d’autres systèmes de thermochauffage interne. Les tissus prennent plus de temps à se réchauffer, mais son effet biologique est plus puissant et durable.
  • Le processus d’activation des réactions biologiques est plus lent, mais elle est plus en accord avec les réactions métaboliques du corps humain. Le corps prend plus de temps pour transformer le courant en chaleur profonde, mais maintient cette dernière plus longtemps : on peut même voir les bienfaits de cette action de 24 à 48 heures plus tard.
  • Cela le rend plus semblables aux processus biologiques que produit notre corps de façon naturelle et, par conséquent, plus efficace d’un point de vue thérapeutique. Il agit directement sur la cellule malade: le flux éléctrique génère une augmentation des réactions métaboliques dans les tissus compris entre les deux plaques du traitement. Il en résulte une plus grande évacuation (et élimination) des métabolites entourant la cellule malade et une meilleure (et plus rapide) mitose cellulaire.
  • La résistance des tissus lors du passage de ce courant provoque une élévation interne de la température tissulaire. L’organisme envoie alors l’élément réfrigérant du corps refroidir la zone de surchauffe : LE SANG.

.

L’augmentation de la circulaion sanguine dans la zone touchée draîne toutes les toxines qui entourent à la cellule malade (les déchets de la respiration cellulaire) qui s’accumulent dans le tissu intercellulaire. À son tour, le sang apporte avec lui une plus grande quantité d’oxygène (augmentation du taux d’oxygène dans le sang) et emporte le dioxyde de carbone (diminution du taux d’oxygène dans le sang).

En résumé : La cellule a maintenant tout ce dont elle a besoin pour faire son travail. Le rétablissement du patient se fait ensuite rapidement.

Un effet psychologique apaisant et de bien-être sur le patient

L’effet thermique produit un effet décontractant, analgésique et sédatif sur le patient.

Cela crée ainsi un état de bien-être et d’harmonie sur l’individu soumis au traitement.

La relaxation produite est si importante quelle peut relaxer l’individu au point de le plonger dans un sommeil profond.

Par conséquent, il est recommandé comme une technique complémentaire dans le traitement du stress ou lorsque le patient présente des tensions neuro-musculaires.

Une détection précoce d’un dysfonctionnement ou d’une pathologie

La zone traité par l’hyperémie réagit plus intensément. Si une inflammation interne existe, elle sera rapidement détectée à l’oeil. L’Hyperémie rendant la peau (où se situe la zone inflammée) beaucoup plus rouge que d´habitude.

C’est ainsi que sont détectées les contractions musculaires: usures osseuses, tendinites, décalcification, fibromes, fibrocysts, etc.

Lontophorèse, plus puissant que tout les autres types de produits

En plus de l’effet thérapeutique exclusif de l’appareil, il est également important de connaître le grand pouvoir de pénétration des substances médicamenteuses de ce dispositif.

La capacité de pénétration représente environ un ratio de 1 gramme de pommade par minute.

Outre ces produits cosmétiques, il peut aussi ioniser des substances liquides, sous forme de gel, des médicaments homéopathiques et même des médicaments sous forme pastilles dissoutes.

Réduction du temps d’utilisation thérapeutique

Pour que l’effet biologique se produise, il est nécessaire d’appliquer le traitement en  séance de 20 minutes environ.

Ce laps de temps est à titre indicatif dans le sens où l’intensité sur laquelle l’appareil est programmé, la zone d’application, l’accessoire sélectionné ou encore la distance de placement des plaques (et par conséquent, l’intensité du champ électromagnétique créé) influent également sur l’éfficacité du traitement.

Rétroaction du patient, contrôle des séances et des progrès du patient

Autrement dit, le suivi de l’amélioration du patient à partir du début du traitement et ce jusqu’à la fin des séances.

Lorsque le corps présente un dysfonctionnement ou une anomalie, la zone touchée accumule un nombre d’électrolytes. Plus la zone est touchée, plus il y a d’électrolytes et plus l’inflammation empire (cela se reflète surtout dans les pathologies chroniques). Le dispositif hyperthermique CIM est capable d’identifier où ces électrolytes se trouvent dans le corps humain.

Les zones où ils s’accumulent attirent automatiquement le courant de l’équipement. Plus l’inflammation ou le nombre d’électrolytes est important, plus le courant se dirige  sur cette zone et, par conséquent la peau devient plus rouge. Cela permet de localiser la lésion et ainsi d’agir de manière plus ciblée sur la zone touchée.

Conception des composants totalement adaptés aux nécessités opérationnelles et dynamiques du thérapeute

La conception des différents applicateurs a été réalisé suite à l’étude des mouvements et du cadre opérationel du personnel utilisant des équipements d’électrothérapies. Cela a ainsi permis d’observer où se produisent habituellement les problèmes vis-à-vis des thérapeutes.

L’un d’eux est, sans aucun doutes, le fameux problème du tunnel carpien dont souffrent beaucoup de professionnels suite à l’utilisation quotidienne importante de dispositifs tel que les appareils à ultrasons. La friction constante que génère le déplacement de ces applicateurs se traduit parune usure précoce de l’articulation du poignet.

L’étude de ce problème nous a permit de créer des accessoires anatomiquement sûrs et adaptés à l’opérateur puisqu’ils évitent les mouvements viciés qui peuvent avoir des conséquences négatives pour les professionnels qui les utilisent.

Des accessoires totalement adaptés aux zones escarpées

Tous les accessoires conçus spécialement pour nos appareils sont, contrairement aux autres équipements, élaboré pour traiter les zones du corps les plus abruptes tel que :

  • Genoux
  • Coudes
  • Clavicule
  • L’omoplate
  • La cheville
  • Le cuir chevelu
  • Phalanges
  • Cal osseux

Des efforts en Recherche et Developpement constants visant à l’élaboration de nouveaux accessoires, sur demande des thérapeutes

Des recherches constantes sur nos appareils nous permettent de créer sans cesse de nouveaux accessoires pour les professionnels. En voici quelques exemples :

  • Accessoire sous forme de plaque pour le traitement des problèmes du rachis
  • Plaque anatomique passive se fixant sur les zones les plus abruptes du corps humain
  • Housses en gel accomodant la zone traitée aux applicateurs de l’appareil
  • Plaque anatomique pour les zones à forte présence osseuse tel que les phalanges

Ne présentant aucun risque d’usure osseuse, c’est au contraire un excellent régénérateur d’osteocytes et de tissus mous

  • Alors que les ultrasons produisent une usure du tissu osseux dûe au martèlement constant de l’onde sonore sur les tissus durs, le courant hyperthermique a lui pour effet de les reconstruir et de les régénérer en changeant la polarité du courant alternatif et en augmentant le flux sanguin. Le courant pénètre dans les tissus, génèrant ainsi un effet thérapeutique et quitte ensuite l’organisme pour revenir dans l’appareil.
  • En étant soumis aux effets du courant, le corps créé un champ électromagnétique favorisant l’ostéosynthèse. L’organisme reçoit ce courant ce qui lui permet de créer des processus biologiques postérieurs.
  • En revanche, avec les ultrasons, l’organisme n’est soumis non pas à un courant, mais au résultat du passage d’une onde sonore dans le corps, c’est-à-dire à l’effet thérapeutique de la tête de révérberation qui produit les ultrasons dans l’organisme. L’os est ainsi soumis à l’agression de l’onde sonore sans qu’aucun flux de courant ne soit géneré à travers les tissus. Le corps ne perçoit que les conséquences de cette réverbération (la vibration acoustique) ce qui, en cas de problèmes osseux, peut être très nocif pour le patient, contrairement à l’Hyperthermie.

Un traitement entièrement soumis aux conditions d´hygiène

Les plaques qui utilisées sont recouvertes par des housses de matériel biocompatible ce qui rend le traitement totalement unique.

Une fois la séance avec le patient terminée, les housses recouvrant les plaques peuvent être retirées pour un nettoyage facile et rapide. De même, les membranes qui recouvrent les accessoires manuels peuvent être jetées à la fin de la séance et remplacées par de nouvelles lors du traitement du prochain patient. Cette particularité favorise le confort et l’hygiène du patient et contribue à la protection des accessoires.

De plus, cela permet de faciliter l’utilisation de médicaments associés aux traitement et d’accélerer la circulation de patients dans le service.

Complètement inoffensif

Le traitement n’entraîne ni effets secondaire, ni effet iatrogènes.

Des progrès techniques exclusifs

Nos dispositifs présentent jusqu’à trois fréquences de travail en fonction des maladies qui doivent-être traitées (0,8 MHz 1MHz. 1,2 MHz) et trois modes de fonctionnements différents (couplage capacitif manuel et automatique, manuel couplage direct).

Les équipements CIM disposent d’innovations techniques de qualité. En premier lieu, ils permettent de sélectionner la fréquence de travail en fonction de la pathologie. Cette caractéristique permet à l’appareils de faire preuve d’une plus grande efficacité et d’une plus grande rapidité de résultats étant donné que la puissance émise change selon la fréquence sélectionnée. Par exemple :

  • La fréquence de 0,8 MHz est plus efficace lors des traitements en couplage direct pour soigner toutes les pathologie osseuses.
  • Une fréquence de 1 MHz est recommandé pour le traitement de la douleur et des processus inflammatoire, que ce soit en couplage capacitif ou résistif.
  • La fréquence de 1,2 MHz est indiquée pour le traitement des pathologies de médecine esthétiques, tout particulièrement avec la technique de couplage capacitif, automatique ou manuel.

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous consentez à l'acceptation des cookies et l'acceptation de notre politique de cookie susmentionnés , cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies