FRÉQUENCE

Fréquence

Mythes et réalités sur les fréquences en tecartherapie.

Aujourd´hui il existe une grande ignorance sur les appareils de tecartherapie, sur leur fréquence, la puissance et les accessoires (capacitifs, résistifs, plaques automatiques).

Cela produit une grande confusion chez les physiotherapeutes au moment de décider la pertinence d’un appareil de tecartherpaie en particulier.

Dans le marché il y a des firmes commerciales qui insistent sur assignation d´une fréquence spécifique en mettant l’accent sur la brevetabilité et en soulignant sa  fréquence comme unique et exclusive grâce à son efficacité dans les traitements de tecartherapie.

Ces arguments ne sont pas objectifs et générent une grande confusion pour les professionnels parce qu´ils sont orientés seulement à un intérêt purement commercial, en précisant que:

1. C´est impossible de  breveter un paramètre technique ainsi comme une fréquence.

2. La fréquence utilisée est optimale dans le rang de 0,5 MHz à 3 MHz. Cette gamme de fréquences est connue comme Longue Onde.

Ce document se concentre spécifiquement à expliquer la fréquence et l’effet thermique généré par ces courants, de quoi dépend et comment ils agissent dans de différents tissus.

Nous commençons par décrire le type de courant lequel possèdent les appareils de tecartherapie:

Ce sont les appareils de diathermie de la fréquence entre environ 0,5 MHz et 3 MHz. Dans ces appareils, le courant circule dans le corps humain du patient par conduction à travers des électrodes de contact:  les électrodes capacitives, résistives et les plaques automatiques.

Le chauffage du tissu biologique dans le système de diathermie dépend de:

  1. La distribution de la densité de la puissance appliquée dans les tissus, qui dépend de la distribution du courant électrique dans le corps et des valeurs des paramètres électriques du tissu (la conductivité et la permittivité).
  2. Les caractéristiques thermiques du tissu: la conduction thérmique et la perfusion sanguine.
  3. La position des électrodes d’application détermine la distribution du courant.

Los parámetros eléctricos de los tejidos dependen de cada tejido 

Pour déterminer théoriquement le chauffage des tissus on utilise les méthodes de calcul numérique électromagnétique et thermique.

L’étude réalisé par le professeur PERE RIU, analyse les paramètres diélectriques des tissus biologiques, où se réalisent les calculs à partir des valeurs publiées dans les travaux de Camelia Gabriel et collaborateurs, 19961 qui correspondent dans leur plupart aus tissus des animaux mesurés au moment de leur extraction

Camelia gabriel. Compilation of the dielectric properties of body tissues at RF and microwave frequencies. Brooks Air Force Base, Texas 1996


Dans ce document l’auteur conclut que:

  • Les distributions du courant à l’intérieur sont statistiquement égales à 0,5 MHz qu`à 3 MHz approximativement.
  • La distribution de dépôt de puissance est statistiquement égale à 0,5 MHz qu`à 3 MHz approximativement.
  • La température atteint après 30 minutesd´application est statistiquement égale à 0,5 MHz q u`à 3 MHz approximativement.

On ne peut pas parler d’une majeure ou mineure pénétration du courant dans ce rang de fréquences (0,5 MHz à 3 MHz) parce que les différences qui existent dans  la distribution de la densité du courant sont de l’ordre de 5% (statistiquement non significatives) .

CONCLUSION:

On peut affirmer que les fréquences entre environ 0,5 MHz et 3 MHz  (inclut la fréquence 0,448 MHZ dans le mmarge de + / -15%), suivent la même distribution dans le corps, le même dépôt de puissance et atteignent la même température. Par conséquent, elles ont les mêmes effets thermiques.

“Les fréquences ont le même effet thermique”

La contribution de CAPENERGY à la technique de TECARTHERAPIE est basée sur la création des appareils médicaux qui ont 3 fréquences (0,8 MHz, 1 MHz, 1,2 MHz). 

Grâce à la possibilité que donne ce type d´appareils à l’usager de sélectionner la fréquence désirée, celle qui convient le mieux au tissu traité, assure une majeure livraison d’énergie en fonction des caractéristiques électriques du tissu. Cela signifie la majeure augmentation de la température, une mobilisation plus intense des liquides et la mineure dispersion du courant dans les zones où cela n´est pas nécessaire.

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous consentez à l'acceptation des cookies et l'acceptation de notre politique de cookie susmentionnés , cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies