PHYSIOLOGIE

Physiologie

Les effets biologiques de Capenergy

L’équilibre éléctrique des cellules (la difference de potentiel de la membrane) et le déplacement moléculaire physiologique qui caractérise la matrice sont nécessaire a la santé de l’organisme. L’application de l’effet condensateur (Capenergy) sur les tissus crée un courant de mouvement de charge éléctrostatique par attraction / répulsion qui intervient dans le tissu spécifique de base, appelé tissu de Pischinger, c’est à dire dans la relation entre les cellules et leur microenvironnement, là où naît la vie et là où elle se termine .

L’oscillation recréé avec les courants de déplacement exerce ses effets bénéfiques sur les composants altérés des tissus (microcirculation sanguine, veineuse et lymphatique, matrice, membrane cellulaire).

Fisiologia

Sur le plan subjectif, comme nous le verrons par la suite, ces effets peuvent se manifester par une augmentation de la chaleur endogène chez le patient.

Bien que la chaleur produite depuis une source extérieure a démontré des effets bénéfiques, elle présente tout de même des contradictions thérapeutiques, contrairement à l’augmentation endogène de la température qui ne produit aucun effet collatéral.

L’expérience acquise dans ce domaine grâce a l’étude de l’effet capacitif sur des milliers de patients confirme les efforts physiques déjà mis en évidence dans d’autre études.

De ce fait nous insistons sur le fait que le patient peut ne ressentir aucune sensation et beaucoup moins de stimulation musculaire ou nerveuse lors des premières minutes d’utilisation et ce malgré l’application d’une forte fréquence.

En d’autres termes, avec l’effet condensateur, au lieu d’utiliser les courants stimulants externes (comme par exemple ceux géneré par les électrosimulateurs), on pose les bases adéquates afin de stimuler les courants internes du corps humain et ainsi permetre à l’organisme de retrouver sa capacité physiologique (mouvements browniens).

Fisiologia

C’est à travers ce mouvement continu de charges électriques que les informations passent à travers la matrice et atteignent les récepteurs cellulaires.

Fisiologia

L’activité biologique du courant se manifeste ainsi de deux manières :

  1. Par un effet énergétique, avec transfert de l’énergie vers le tissu biologique intra et extra cellulaire et une transformation de l’ADP en l’ATP.
  2. Par un effet thermique, déterminé par le vol des ions, et avec pour conséquence une hyperthermie locale qui crée une accéleration du  flux sanguin ainsi qu’une augmentation de la demande en oxygène et nutriments.

Dans la majorité des pathologies traitées il est indispensable d’appliquer brièvement des puissances élevées afin que l’augmentation de la température par voie directe apporte de l’oxygène et des nutriments aux tissus touchés.

Elle a, par conséquent, un effet thermique qui varie suivant la taille de l’électrode utilisée et le tissu traité . En plus de l’effet de la bio-stimulation, on assiste à une augmentation locale et un bon fonctionnement de la circulation artérielle ainsi qu’à une importante action de drainage veineux et lymphatique.

Anatomie physiopathologique de la matrice

La vie de tout organisme pluricellulaire supérieur est liée à une triade fondamentale: cellule – matrice – capillaires. Dans cette triade, le rôle de la matrice est de filtrer toutes les substances en transit mais aussi les informations qui la traversent sous forme d’ondes électromagnétiques, jusqu’à atteindre les récepteurs de la membrane cellulaire. Ce sont ces récepteurs qui sont chargées de traduire le code de ces informations.

La matrice, largement revalorisée par le travail de recherche et les études de Pischinger, est constituée d’un ensemble de protéoglycanes et glycosaminoglycanes (PG et GAGs) immergés dans une solution aqueuse d’acide hyaluronique et accompagnée de glycoprotéines de structures (collagène, élastine) et des glycoprotéines réticulaires (fibronectine, lamine et autres).

Des élément céllulaire tel que les fibroblastes, les mastocytes, les cellules immunitaires, les terminaisons nerveuses libres et corpusculaires, les vaisseaux lymphatiques et les axones son par conséquent immergé dans la matrice. D’un point de vue cellulaire, la matrice délimite la cellule grâce à une membrane basale pourvue de fissures ultramicroscopiques à travers lesquelles les informations peuvent accéder à l’intérieur de la cellule après avoir été capté par les glycocalices.

L’état de densité de la matrice (soleil ou gel) et la variabilité structurelle très élevée des hydrates de carbone fait des polymères des supports de renseignements de grande efficacité. C’est précisément cette variabilité extrême qui permet à la matrice de maintenir l’homéostasie du système face à l’action des agents externes ou internes de n’importe quel type (mémoire à court terme).

En raison de sa fonction principale, la matrice prend également le nom de Système de Régulation de Base ou de la Section de Transit enportant sur son passage toutes les informations nécessaires pour le bon fonctionnement cellulaire.

L’existence sur toute la surface de la membrane d’une couche glucidique chargée négativement et ancrées à la partie protéique et lipidique de la membrane est d’une importance vitale pour comprendre la relations entre les cellules et cette dernière. Cette couche appelée glycocalyx est spécifique à chaque organe ou cellule. Elle est par ailleurs le seul type de récepteur que la cellule possède au niveau de sa membrane, de sorte que tout ce qui passe à travers la section de transit, dans un sens ou dans un autre est nécessairement saisi par le glycocalyx.

Le fonctionnement du système de régulation de base est déterminée par toute une série de cytokines, en plus des neurotransmetteurs, des neuropeptides et des hormones qui déterminent l’échange des PG / GAG en fonction des besoins métaboliques.

L’interaction de toutes ces substances régule la fonction du filtre moléculaire de la section de transit. Selon la quantité et la qualité des composantes de la matrice (protéases, anti-protéases, pH, concentration des électrolytes), les molécules sont autorisées à passer, bloquées ou repoussées en fonction de leur taille et leur charge électrique.

Les modifications de la matrice suite à l’utilisation de Capenergy

La déformation notable de la matrice explique l’action de l’appareil. Avec une stimulation mécanique de quelque nature que se soit, la substance fondamentale réagit en absorbant l’énergie et en se transformant en système visco-élastique. Lorsque la stimulation externe se termine, la distorsion mécanique produite par cette dernière tend immédiatement à revenir aux conditions primitives mais seulement en partie. La partie résiduelle de la modification déterminée par le stimuli est supprimée beaucoup plus lentement, donnant lieu à un cycle. Ce cycle d’hystérésis peut être identifié par un tracé, dont l’aire représente la déformabilité de la matrice.

Le courant introduit par Capenergy provoque une variation obervable du cycle d’hystérésis de la matrice. Ce changement est provoqué par l’inertie générée par les vibrations du réseau moléculaire. Le dispositif provoque des ionisations et les atomes qui se libèrent en glissant les uns sur les autres. Ils se transmettent ainsi réciproquement le mouvement et déterminent un certain nombre d’ondes acoustiques (phonons).
FisiologiaUne partie de l’énergie nécessaire au déplacement se transforme en énergie vibratoire et, par conséquent, en chaleur. C’est donc la chaleur endothermique que le patient ressent lors de l’utilisation de fréquences moyennes et hautes. De plus, la transmission du courant à travers Capenergy, comme cela se produit avec d’autres types de traitements utilisant des radiofréquences, se transforme en plusieurs langues informatif circulant à travers la matrice. L’impulsion électrique naturelle se déplace à travers les voies nerveuses, conduisant à des synapses, où, par l’intermédiaire du neurotransmetteur adéquat, elle accède à à la fibre musculaire.

En réalité, ces mêmes neurotransmetteurs sont capables de produire une substance fondamentale et, par conséquent, peuvent influencer le passage de l’information.

L’appareil est capable d’influencer le tonus basal du lit capillaire dans lequel la musculature, en géneral lisse, émet de potentielles actions de modulation de fréquence. Ces actions entraîne la relaxation des neurotransmetteurs par les axones finaux du nerf sympathique en tenant compte d’une synthèse cyclique d’ATP à partir d’ADP avec un cycle rythmique en accord avec la contraction musculaire. De ce même rythme on obtient une afluence de substances nutritives, tout d’abord de la matrice et ensuite de l’intérieur de la cellule.

L’utilisation de l’appareil permet de repolariser le tissu lésé en fournissant l’apport métabolique nécessaire grâce à une augmentation du flux artériel et du reflux veineux et lymphatique. Le facteur le plus intéressant est le fait que l’énergie nécessaire provient directement du tissu en question.

La différence de potentiel qui se produit entre le tissu hypoxique atteint et le tissu sein bien oxygéné est comparable à celle qui se produit dans une batterie. Ainsi, les vaisseaux sanguins peuvent être comparés à des câbles conducteurs, isolés au niveau des capillaires, qui lient à leur tour le tissu sain avec le tissu  malade. A travers la migration transendothéliale des matériaux et de la conduite d’électricité dans les conjonctions des cellules endothéliales, il existe une connexion possédant une substance fondamentale. Il se crée ainsi une véritable “batterie biologique.”

Le même phénomène se produit également dans le leucostase où les leucocytes possèdent sur toute la surface une charge électrique négative. Celle-ci est recueillie autour d’un tissu possédant une charge électrique positive. A travers le Régénérateur Capacitif, les réactions biochimiques locales peuvent être modifiées en instituant un gradient électrochimique inséré extérieurement.

Tout aussi important, l’effet véhiculant produit par le Capenergy est à ne pas négliger. Cet effet est particulièremen visible lors de l’utilisation sur base hydrosoluble de molécules chimiques d’un poids moléculaire inférieur à 40 000 Dalton.

En conclusion, compte tenu de tout ce qui a été dit jusqu’à maintenant, il apparaît évident que le traitement avec Capenergy, qui travaille le tissu basique non spécifique, constitue une méthode pouvant s’appliquer à diverses indications cliniques.

L’effet biologique se traduit par :

  • L’amélioration du flux artériel avec un augmentation de l’apport en nutriments et en oxygène.
  • L’amélioration du reflux veineux lymphatique avec une expulsion des toxines et des catabolites beaucoup plus efficace.
  • L’amélioration de l’équilibre de la membrane de toute les cellules présentent sur la zone traitée (adipocytes, fibroblastes, etc.)
  • L’augmentation du métabolisme par les facteurs décrits ci-dessus et par l’augmentation de la température interne (loi Van’thoff).
  • La puissance et la synergie avec des principes actifs qui ont pour but d’être véhiculé dans le derme et l’hypoderme.
  • Pour toutes ces raisons, Capenergy représente aujourd’hui l’instrument le plus complet et inoffensif pour lale rétablissement dún trouble tissulaire.

Conclusions médicales

Comme nous le démontrerons plus loin dans le présent manuel d’utilisation du dispositif, les seul problèmes pouvant surgir lors de l’utilisation de Capenergy ne peuvent que provenir de la négligence des opérateurs lors du positionnement ou de la manipulation des plaques ou des électrodes.

Par conséquent, les modalités d’usage – clinique – pour le bon fonctionnement de l’appareil seront expliquées et soulignées dans le manuel d’utilisation fourni aux opérateurs. L’importance de choisir les fréquences appropriées selon les différentes pathologies est également à souligner.

La dénitition précédente inclu dans le terme opérateur non seulement les médecins mais également d’autres professionnels de la santé tel que des infirmières ou d’autres spécialités dont le travail doit bien sûre toujours se faire sous contrôle médical. Cette condition doit être respecté non pas en raison de la dangerosité de l’appareil, mais pour efficacité adéquate des traitements.

Dans tout les cas, il est clair qu’importe la personne qui opèrera sur cet appareil, elle doit bien évidemment avoir participé à une formation adéquate pour posséder  connaissances techniques nécessaires à une utilisation correcte de l’équipement, et surtout, pour connaitre les limites d’utilisation, comme indiqué dans le manuel à la rubrique « CONTRE INDICATIONS

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous consentez à l'acceptation des cookies et l'acceptation de notre politique de cookie susmentionnés , cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies